Addiction aux jeux vidéo : une maladie qui a des conséquences

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Vous passez votre temps à jouer aux jeux vidéo ? L’un de vos enfants passent ses nuits sur sa console ? Il faut faire attention : en effet, l’addiction n’est pas loin ! Prêt à en apprendre plus ?

Addiction aux jeux vidéo : une maladie qui a des conséquences

Qu’est-ce que l’addiction aux jeux vidéo ?

L’addiction aux jeux vidéo est vue comme une maladie depuis quelques années maintenant. Bien que le processus ait été long, l’OMS a décidé de glisser cette pathologie dans le lexique des maladies.

L’addiction aux jeux vidéo est donc vu comme une anomalie de comportement. En effet, cette dernière se traduit pour des comportements extrêmes liés aux jeux vidéo. De manière générale, cela se caractérise également par une perte de contrôle du jeu.

En d’autres termes, cela prend réellement le pas sur les activités appréciées par une personne et parfois même sur sa vie sociale.

Notons également que le fait de jouer trop longtemps à des jeux vidéo peut clairement provoquer des problèmes de santé chez la personne. Il s’agit donc d’une pathologie qu’il faut prendre rapidement en charge avant que cela ne soit trop grave.

Quel est le public le plus susceptible d’en être malade ?

Mais la question à se poser reste toujours : y a-t-il un public plus sensible que d’autre ? La réponse est bien évidemment oui. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est un public de plus en plus jeune qui joue à des gens vidéo, parfois violents.

Il faut aussi savoir qu’aucune pathologie grave n’a encore été détecté, seulement des dépendances. Et la médaille d’or revient essentiellement aux jeux en lignes que ce soit sur Internet ou sur console.

En effet, chacun joue avec son groupe d’amis et lorsqu’une partie est finie, la revanche n’est jamais loin.

Les conséquences d’une dépendance aux jeux vidéo ?

Néanmoins, il faut savoir qu’une addiction aux jeux vidéo présentent de vrais risques. Nous avons réalisé une liste de ces derniers pour que vous puissiez vous rendre compte de ce que le public concerné encourir lorsqu’ils jouent aux jeux vidéo :

  • Des répercussions sur le sommeil : les écrans ne sont pas forcément bons de manière générale avant de dormir.
    Mais si, en plus de cela, les images sont violentes, le cerveau pourrait ne pas réussir à dormir. Notons également qu’un addict des jeux vidéo pourra également jouer la nuit.
  • Une personne qui n’est pas prise en charge pour cette pathologique pourrait se retrouver en souffrance psychique, mais également dans une solitude la plus totale.
  • Notons également qu’un jeu peut facilement être en échec scolaire et même complètement désocialisé, s’il joue trop aux jeux vidéo.

Se détendre devant un jeu vidéo est donc une bonne idée. Néanmoins, il ne faut pas tomber dans l’engrenage : il faut jouer avec modération et surtout savoir s’arrêter.

Si vous voyez que vos enfants ou l’une de vos connaissances à des problèmes d’addiction aux jeux vidéo, il serait intéressant de les accompagner auprès de professionnels compétents.


Lisez aussi:

Addiction au sucre : comment faire pour s’en sortir ?

Addiction numérique : comment les écrans endommagent le cerveau ?