Addiction au sport : une pathologie qui mène à l’épuisement

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Vous aimez le sport ? Tellement que vous voulez toujours donner le meilleur de vous-même ? Faites attention à ne pas devenir dépendant de ce dernier. Néanmoins, nous allons tout vous expliquer sur la bigorexie et les différents traitements qui sont possibles !

Addiction au sport : une pathologie qui mène à l’épuisement

Qu’est-ce que la bigorexie ?

La bigorexie est un terme employé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour définir une addiction à une activité sportive. Comme vous pouvez le comprendre, il s’agit d’une addiction comportementale, comme celle des jeux vidéo ou encore au travail.

Comment peut se déclencher la bigorexie chez une personne ? Tout simplement si cette dernière a une pratique sportive excessive pendant une certaine période. Elle pourrait donc se sentir mal lorsqu’elle ne va pas au sport.

Les deux sports, généralement, concernés par la bigorexie sont tout simplement les sports d’endurance, mais aussi de culturisme.

Vous pouvez le constater : ce sont deux sports qui demandent beaucoup d’entrainements. En d’autres termes, cela peut facilement devenir une obsession qu’il faut savoir gérer.

Quels sont les symptômes de cette addiction au sport ?

La bigorexie possède plusieurs symptômes qui ne sont pas négligeable. Voici une liste de ces derniers pour que vous puissiez vous y retrouver plus facilement :

  • Un besoin fort de faire du sport : la personne ne pourra pas lutter contre son envie de faire du sport, que cette dernière soit fatiguée ou non.
  • Plus de temps consacrés à son activité physique : la personne pourrait avoir envie de faire plus de sport, ce qui n’est pas forcément conseillé quand on a une addiction.
  • Des signes de manque : un peu comme si la personne n’avait pas eu son shot de drogue, par exemple.
  • Prendre des risques de manière irréfléchie : la personne voudra toujours repousser ses limites, que cela soit bon pour elle ou non.

Quels sont les traitements de la bigorexie ?

Bien évidemment la bigorexie se soigne, même si cela n’est pas forcément une chose facile. Si vous ou une personne de votre entourage avez ce genre d’addiction, vous devrez suivre une thérapie.

En effet, comme n’importe quel autre trouble du comportement, vous devrez parler à un professionnel, qui saura vous aider à combattre cette dernière.

Notons également que des séances de relaxation peuvent également porter leur fruit. Quoi qu’il en soit, n’ayez aucune crainte, vous serez suivi tout au long de votre sevrage !

Prévenir cette pathologie qui mène à l’épuisement ?

Il est parfaitement possible de prévenir la bigorexie. Néanmoins, il faut d’abord en avoir envie. Notons également qu’il suffit de diversifier les activités physiques. Et ne pas faire uniquement des sports qui demandent d’avoir des performances.

Notons également que pratiquer une activité physique et sportive en groupe est bien plus agréable que de le faire seul.

En conclusion, la bigorexie ou l’addiction au sport est une réelle maladie. Aussi, à force de s’entrainer, vous pourriez vous retrouver complètement épuisé, ce qui n’est pas forcément l’idéal !

N’hésitez pas à parler autour de vous de cette addiction pour que vous puissiez trouver l’aide nécessaire !


Lisez aussi:

Addiction alimentaire : comment s’en sortir ?

Addiction au sucre : comment faire pour s’en sortir ?